Accueil > actualites > UN POEME POUR NORBERT ZONGO (écrit au battement de tambour du concert du (...)

UN POEME POUR NORBERT ZONGO (écrit au battement de tambour du concert du FILEP)

dimanche 11 décembre 2011, par Abdoulaye Diallo

UN POEME POUR NORBERT ZONGO

(écrit au battement de tambour du concert du FILEP)

nous ne parlons pas français mais nous parlons français

nous ne parlons pas français mais nous avons compris Norbert Zongo

nous ne parlons pas français mais nous ressentons la chaleur,
nous percevons l’énergie, nous sentons l’intensité

nous ne parlons pas français mais nous savons ce pourquoi Norbert Zongo s’est battu

nous ne parlons pas français mais nous avons compris Norbert Zongo
parce que son langage est universel

nous ne parlons pas français mais nous savons que le langage de Norbert Zongo
est la vérité

et la vérité est la vérité dans quelque langage,
la vérité parle toute langue

nous ne parlons pas français mais nous savons ce qu’est la justice

nous n’avons jamais rencontré Norbet Zongo, jamais serré sa main
mais nous savons et ressentons ce pourquoi il s’est battu

nous n’avons jamais rencontré Norbert Zongo
mais nous pouvons entendre sa voix résonner de la tombe

Norbert Zongo exige la justice
nous exigeons justice pour Norbert Zongo

nous ne parlons pas français mais nous sommes prêts à nous battre
jusqu’à ce que justice soit faite pour Zongo

justice pour Norbert Zongo est justice pour nous tous
nous sommes tous des Norbert Zongo

nous ne parlons pas français mais
nous le faisons parce que Norbert Zongo n’est pas mort

il vit en chacun de nous partout, au-delà de Ouagadougou
bien loin de la portée de ceux qui pensaient l’avoir tué.

Jovial Rantao

   

Forum de l'article

Patientez ...
 

© Centre National de Presse - Norbert ZONGO
Adresse: 04 BP 8524 Ouagadougou 04 Burkina Faso
Tél. : 226/ 50 34.37 45–34 41 89
Fax. : 50 34 37 45
E.Mail: < cnpress@cnpress-zongo.org> Webmaster