Accueil > actualites > Déclaration de la Table Montain : Le Niger donne encore une leçon de (...)

Déclaration de la Table Montain : Le Niger donne encore une leçon de démocratie

mardi 6 décembre 2011, par Abdoulaye Diallo

Déclaration de la Table Montain : Le Niger donne encore une leçon de démocratie


Poignée de mains entre Le Président du Niger Mahamadou Issoufou et le Président de TAEF et du FILEP, Sy Cheriff

Le Président du Niger Mahamadou Issoufou, a signé la Déclaration de la Montagne de la Table au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée mercredi 30 novembre dernier à Niamey, la capitale du Niger. Elle était organisée par l’Association mondiale des journaux et des éditeurs de médias d’information (WAN-IFRA), le World Editors Forum, le Forum des rédacteurs en chef africains et la Maison de la Presse au Niger. Elle a connu la participation de M. Cheriff M. Sy, président du Forum des Editeurs Africains et directeur du journal Bendré.

Le président du Niger, Mahamadou Issoufou, est le premier homme d’État à adopter la Déclaration de la Montagne de la Table (DTM) qui appelle à l’abolition des lois pénales concernant les délits de diffamation et d’insulte et replace la liberté de la presse au cœur des discussions en Afrique.
La Déclaration de la Montagne de la Table a été adoptée lors du Congrès mondial des journaux, le rendez-vous annuel de l’Association mondiale des journaux et des éditeurs de médias d’information (WAN-IFRA), en 2007 au Cap en Afrique du Sud. De nombreuses associations défendant la liberté de la presse et organisations de la société civile ainsi que l’Archevêque sud-africain Desmond Tutu ont adopté la Déclaration qui considère les lois pénales sur la diffamation et l’insulte comme étant un des plus graves obstacles à l’avenir d’une presse indépendante en Afrique et appelle à leur abolition.
Plus de 1.000 personnes ont assisté à la cérémonie. Parmi celles ci, on comptait les ambassadeurs et des officiels gouvernementaux de 25 pays. A pris part aussi à cette cérémonie Cheriff M. Sy, président du Forum des Editeurs Africains et directeur de publication du journal Bendré du Burkina Faso. « Plus que l’acte de signature que vous poserez, c’est votre engagement à être l’avocat auprès de vos pairs, de l’abolition des lois sur la diffamation criminelle et l’injure en Afrique et de replacer la liberté de la presse au centre des discussi », dira M. Sy au président du Niger au cours de son allocution.


Signature de la DTM par le Président du Niger

Le président du Forum des Editeurs Africains a saisi l’opportunité pour interpeller ses confrères sur les missions qui leurs sont consignées mais aussi sur le professionnalisme dans le travail. « L’exercice de notre métier ne saurait permettre le dilettantisme. Nos plumes, nos micros, nos cameras sont comme le bistouri du chirurgien, ils n’ont pas droit à l’erreur. Si notre devoir est d’informer, si notre mission est de dénoncer les abus d’où qu’elles viennent, cela suppose que nous même soyons dans une posture crédible de professionnelle qui ne permet pas de nous jeter l’opprobre », a-t-il indiqué.
Erik Bjerager, président du World Editors Forum a, quant à lui indiqué que « les avantages d’une presse libre sont évidents : elle peut dénoncer la corruption ou les abus de pouvoir, révéler les carences de la politique des pouvoirs publics ou tout simplement informer les citoyens sur les questions qu’ils ont besoin de connaître pour exercer leurs responsabilités civiques ».

Par Akim Amazebo

   

Forum de l'article

Patientez ...
 

© Centre National de Presse - Norbert ZONGO
Adresse: 04 BP 8524 Ouagadougou 04 Burkina Faso
Tél. : 226/ 50 34.37 45–34 41 89
Fax. : 50 34 37 45
E.Mail: < cnpress@cnpress-zongo.org> Webmaster